Rechercher

Il existe bien un lien entre jambon et cancer

On s'en doutait mais cette fois c'est démontré scientifiquement !

Les autorités sanitaires françaises confirment «l’existence d’une association entre le risque de cancer colorectal et l’exposition aux nitrates et nitrites», notamment via la viande transformée.

Dans un avis publié mardi, à l’issue de plusieurs mois de travaux, l’agence nationale française de sécurité alimentaire (Anses) est formelle: il existe effectivement un lien entre risque de cancer et exposition aux nitrites et nitrates.

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé la viande transformée, notamment la charcuterie, comme cancérogène (catégorie 1). Elle favoriserait, entre autres, les cancers colorectaux. Les nitrites ingérés sont, quant à eux, considérés comme des cancérogènes probables (catégorie 2A). L’Anses «préconise de réduire l’exposition de la population aux nitrates et nitrites par des mesures volontaristes en limitant l’exposition par voie alimentaire.

Nitrites cachés ! :

Alors que de grands fabricants se sont déjà lancés dans des gammes de jambon «sans nitrites», l’agence met en garde contre les solutions de substitution à base d’«extraits végétaux» ou de «bouillons de légumes»: «Cela ne constitue pas une réelle alternative dans la mesure où (ces substituants) contiennent naturellement des nitrates qui, sous l’effet de bactéries, sont convertis en nitrites». «Ces produits dits «sans nitrite ajouté» ou «zéro nitrite» contiennent donc des nitrates et des nitrites cachés», souligne l’agence.

Il est donc conseillé de limiter sa consommation en charcuterie.... (flûte !.-)

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mieux tolérée, la chimiothérapie par aérosol Technique innovante, la « PIPAC » permet d’injecter les médicaments directement dans le ventre, là où se trouvent les métastases de certains cancers, sans